• Interview Exhibition

    INTERVIEW pour "L'EXPOSITION NUMERIQUE"

     L'affiche de l'exposition nous est signé Baltazhar Samilor.

    Basée a St-Leu sur l'Ile de la Réunion l'artiste insulaire qui n'a pas touché un crayon depuis quinze ans est sorti de sa retraite pour parler avec nous.

    Salut Baltazhar. Le parapente est considéré comme un sport a risque, tout comme l'est une carrière artistique. Quesqui-vous a motivé a réaliser ces nouvelles images?
    Il y a eu un signe de l'esprit que je n'est pas put ignorer. On m'a proposé de partir quelque jours a la découverte de Madagascar, ayant accepté j'ai pour l'occasion fait l'acquisition d'un appareil photo compact  que je me suis mis a tester une ou deux semaine  avant de partir en voyage. Le zoom, le mode rafale, et la quantité d'images disponible m'ont permit de me défouler sur l'endroit ou je passe le plus clair de mon temps,  le déco et l'attèro des parapentiste de St- Leu. Ce n'est qu'en regardant les images sur l'écran de l'ordi que certaine m'on tapé dans l'œil au point d'avoir envie de les retoucher sur Photoshop.

    En fait, vous avez  deux  thèmes aujourd'hui dans votre travail: Le Tai Chi Chuan et Le Parapente. Pourquoi ces deux sujets.
    Ce n'est pas tout à fait le cas: J'en ai en fait plus, mais je ne l'ai expose pas, et en ce qui concerne le Tai Chi Chuan, il s'agit d'un travail de commande pour le site taichi-jade.com où je réalise plus de photo montage que de l'illustration a proprement parlé, de plus tout comme le Parapente je pratique le Tai Chi Chuan mais depuis bien plus longtemps. Le parapente est un sujet ou l'on trouve de l'action de la couleur, la nature avec le ciel et les nuages pour les quel j'ai une fascination,  les portraits, et le parapente est une machine volante et j'ai toujours était attiré par les machines en tous genres, bateaux, motos, hélicos, engins de chantier etc...   


    Votre art combine la photo, l'illustration, la retouche numérique, la typographie ... parlez-nous de vos influences.
    je suis un homme solitaire et silencieux ce sont les deux conditions pour "Voir", je considère que l'œuvre ultime d'un artiste c'est sa vie et non la trace qu'il en reste. L'art véritable et éphémère ou mathématique le reste n'est que l'expression de nos névroses. Un artiste doit être conscient que ce qu'il fait n'a aucune importance. Mais il doit jouer sont rôle impeccablement. C'est une occupation comme une autre dans la qu'elle il va renfermer les émotions et l'ère du temps de sont époque par l'intermédiaire du medium qu'il utilise et qui lui servira de boite de conserve. A ce propos je suis persuadé que le fait que certaines modes reviennent en boucle de façon cyclique et c'est le ca actuellement où l'on ressuce les bonbons du passé, même dans des disciplines aussi récente que le jeux vidéo est la preuve que le temps et l'espace sont manipulable, cela ne me parait pas naturel...Un bon artiste copie, un très bon vole, le tout est de le faire avec élégance, je peur néanmoins rendre hommage a toutes les superstars du métier qu'ils soient photographe, dessinateur, publicitaire etc. pour l'enthousiasme qu'ils ont put suscité...  

    Commencez vous avec une idée précise ou ce développe t'elle progressivement? Parlez-nous de votre processus.
    C'est le sujet de la photo qui doit m'interpeler, l'évocation qu'elle suscite doit me motiver suffisamment longtemps pour qu'une histoire, un rêve ce mette en place. Ma croyance est que le rêve de l'artiste engendré pendant la réalisation de l'œuvre par l'artiste reste encodé dans l'œuvre de façon télépathique et est restitué lors de sa divulgation au spectateur si celui ci est un bon traqueur. Il s'agit d'une manœuvre abstraite de l'esprit qui utilise principalement deux formes d'énergie que l'artiste doit apprendre a maitriser. Il s'agit de l'Attention et de l'Intention, la pratique du Tai Chi les renforces considérablement. 

    Vos illustrations sont un mélange de poster de bande dessiné, d'affiche de publicités, de couverture de magazine ou de romans. Dans le passé ce sont des domaines où vous exerciez. Alor pourquoi aujourd'hui que vous êtes libéré de ces contraintes commerciales continuer a vous les imposer ?
    J'ai effectivement exercé un art qui ce doit de ce mètre au service d'une industrie, mais pour jouer on a besoin de règles et de contraintes même si elles sont imaginaire. Plus un gouvernement exerces de pression sur la société meilleur seront les artistes, c'est ma croyance, plus vous empêchez quelqu'un ou quelque chose de s'exprimer ou d'exister plus vous renforcez sont pouvoir, pourquoi? et bien l'effort d'attention  que vous exercez est une énergie précieuse qui alimente ceux vers quoi vous la dirigé quelque soit votre intention. L'art de demain naitra dans la rue c'est toujours comme cela. Je l'ai vécu en créant les premiers jeux vidéo, a l'époque c'était dédaigné par les écoles d'art qui ni voyaient qu'une mode passagère puis avec le temps c'est reconnu comme un art a part entière. Ce qui me plais aujourd'hui c'est l'aspect dérisoire du commerciale, c'est du second degré qui révèle les contradictions et paradoxes dans les quels ce fourvoie  l'homme ordinaire. C'est la loi des contrastes ou des contraires, pour mettre en valeur la lumière vous avez besoin de l'ombre, n'importe quel artiste les sait et cela s'applique a m'a connaissance dans tout les domaine de la vie.  

     

     Qu'es-qui vous à amené à pratiquer le parapente ?
    La maison dans la quel j'ai déménagé ce trouve juste a coté du décollage des 800 mètre a St-Leu et j'ai regardé de mon bureau par la fenêtre les gens décoller pendant un ans avant de me dire que je passé a coté de quelque chose. J'entendais les cries des femmes en biplace lors des baptêmes, les commentaires des radios allumés, les "cours, cours !"crié par les professeurs aux élèves des écoles au décolage. Un jours j'ai demandé a un de mes élève de Tai Chi pour qui j'avais réalisé un flayer afin qu'il ouvre son école et qui est chauffeur de navette de me payer avec un vol découverte. Les sensations en vol sont inimaginable au sol... J'avais besoin de me trouver une occupation a l'extérieure de la maison, j'ai tout bonnement enchainé avec un stage et au bout de trente vols école j'ai acheté m'a voile. 

    Alors quel est votre sport préféré, Tai Chi ou Parapente ?
    ça c'est une question de "doit de pied" comme aurais dit un de mes Maitre. En fait c'est vraiment très très diffèrent, j'ai néanmoins trouvé un lien intéressant entre les deux. Je suis persuadé que tout les sports ont un aspect thérapeutique spécifique et même si le Tai Chi a était élaboré principalement avec cette optique et est donc agissant  sur l'ensemble du corps humain, les autres sports peuvent être des compléments très très intéressants. Je me suis alors souvenus que dans certaines traditions le fait de suspendre les gens était recommandé dans des cas de perte de contrôle de sois, plus vulgairement la folie et notamment chez les femmes, les sorciers ou guérisseurs préconisaient de dormir dans un hamac, s'il n'y avais pas d'amélioration alors de suspendre la personne dans un harnais au toit de la maison et même de la faire vivre plusieurs mois dans une cabanes en haut d'un arbres. Il semblerait donc que cela agisse au niveau du mentale, de l'émotionnel, et de la respiration en les stabilisant. Force et de constater que certaine arrive a l'atterrissage en piteux état et que les pilotes de biplace ce plaignent des passagère qui vomissent  tant le malaise ne peut être contenue. De mon point de vue j'attribut cela a une dose trop forte du traitement. Mais je reste persuadé que les femmes comme les homme aurais grand bénéfice a pratiquer le Parapente, tout comme le Tai Chi.

     

     

    A SUIVRE...

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique